Le Raspberry Pi
À propos de la leçon

Premier démarrage du
système Raspbian

Raspberry

MATÉRIEL NÉCESSAIRE :

  • Un Raspberry Pi 3 avec son boîtier et son alimentation
  • Une carte micro SD (16 Go minimum) et adaptateur ..
  • Un clavier USB et une souris USB
  • Un câble HDMI et un écran (avec entrée HDMI)
  • Une connexion (WiFi ou filaire RJ45)
  • Un PC (sous Linux ou Windows, ou Mac)

Pour faire fonctionner notre Raspberry, on va donc commencer par télécharger son système d’exploitation Raspbian à partir de cette page du site Raspbian France : https://raspbian-france.fr/telechargements/

Vous trouverez sur le web la methode qui vous correspond le mieux pour installer l’image du systeme Raspbian sur la carte SD.
Celle que je préfère l’application Etcher disponible ici https://www.balena.io/etcher/ pour Mac, PC, Linux ….

Une fois votre carte prête , inserez la dans l’emplacemement prévu …. delicatement …

Attention :
Le Raspberry ne possède pas d’interrupteur marche / arrêt : il s’allume quand on le branche sur le secteur ; il s’éteint quand on le débranche (après avoir arrêté correctement le système d’exploitation, comme sur tous les ordinateurs).

Méthode :
1. Brancher le clavier et la souris sur les ports USB du Raspberry Pi,
2. Brancher le câble HDMI sur la prise correspondante du Raspberry et derrière votre écran ; brancher l’écran sur le secteur,
3. Brancher le cordon d’alimentation du Raspberry dans sa prise dédiée puis le boîtier transformateur sur le secteur.
4. Le Raspberry et l’écran s’allument, au bout de quelques secondes vous êtes « sur le bureau » de votre tout nouvel ordinateur…



Au démarrage, il est probable qu’il vous soit proposé de mettre à jour le système d’exploitation fraîchement installé. Il est bien entendu nécessaire d’être connecté à internet pour que le système se mette à jour avec la dernière version en date. Un assistant de configuration vous aidera à configurer votre OS dès le premier démarrage (sélectionner de la langue, changement du mot de passe et du nom d’utilisateur, configuration du Wi-Fi, etc.).

Néanmoins, pour retrouver l’ensemble des options de configuration il suffira d’exécuter la commande suivante depuis le terminal :

sudo raspi-config

L’assistant de configuration nous propose alors d’obtenir la dernière mise à jour de Raspbian

L’environnement de bureau de Raspbian est plutôt fluide et agréable. Vous y retrouvez de nombreux outils de développement, la suite bureautique LibreOffice, le navigateur web Chromium, le lecteur multimédia VLC, etc.

Prise en main de Raspbian

L’outil de configuration Raspi-config

Accessible dans une version graphique via le menu Préférences > Configuration du Raspberry Pi, l’outil de configuration Raspi-config permet d’avoir une vue d’ensemble sur les principaux paramètres du système d’exploitation Raspbian. Certains d’entre eux sont réellement indispensables, notamment pour configurer la connexion réseau ou changer votre mot de passe, alors que d’autres auront une utilité uniquement dans un cadre précis (overclock, camera, VNC, etc.).

Ici nous allons avoir recours à la console LXTerminal pour lancer la commande Raspi-config. Vous pouvez toutefois vous contenter de passer via le menu Préférences, mais vous aurez accès à une quantité réduite d’option.

Pour commencer, ouvrons la console afin d’y exécuter la commande suivante en mode superutilisateur (sudo) :

sudo raspi-config

Nous nous retrouvons alors face à cet écran au fond bleu qui nous propose différents choix de paramétrage.
En naviguant parmi les différents choix à l’aide du pavé directionnel du clavier ainsi que de les touches Tab, Echap et Entrée, vous aurez accès aux paramètres de configuration les plus courants sur Raspbian, à commencer par la modification de nom d’utilisateur et du mot de passe, la disposition du clavier, la configuration du réseau Wi-Fi et du fuseau horaire, les options de démarrage, et ainsi de suite. Certaines modifications nécessiteront un redémarrage de la machine.

Vous avez intérêt à sélectionner l’option « Expand Filesystem » afin de vous assurer que le système utilise l’intégralité de l’espace de stockage de votre carte SD de façon à pouvoir y installer différents programmes sans être limité par la taille de la partition. Le système est automatiquement étendu à l’ensemble de la carte si vous avez eu recours à l’utilitaire NOOBS.

Le fichier config.txt

La plupart des modifications effectuées à l’aide de Raspi-config sont conservées dans le fichier config.txt. Il s’agit ni plus ni moins d’un fichier qui remplit la même fonction que le traditionnel BIOS sur un PC. Ce fichier est lu par le GPU avant l’initialisation du processeur et est accessible via le chemin /boot/config.txt.

Pour pouvoir l’ouvrir et l’éditer, il suffit de lancer la commande suivante afin d’y avoir accès grâce à un éditeur de texte tel que nano ou leafpad :

sudo nano/boot/config.txt

Remplacer simplement nano par leafpad si vous êtes plus à l’aise avec cet éditeur de texte. Si ces éditeurs de textes ne sont pas installés, lancez la commande la commande suivante dans la console :

sudo apt-get install leafpad

L’édition de ce fichier vous permettra une configuration plus poussée, particulièrement utile pour configurer toutes sortes d’écrans et adapter la résolution à votre affichage avec bien plus de choix qu’en passant par Raspi-config. Vous trouverez l’ensemble des options et des valeurs en consultant la documentation du site officiel de la fondation Raspberry.

Visits: 3